Il ne s’agit pas de nous !

Une attitude particulièrement exaspérante chez les hommes intéressés (ou pas d’ailleurs) aux questions sur l’égalité hommes/femmes, c’est celle qui consiste à demander aux féministes : ce qu’elles pensent de nous, ce qu’elles pensent de cette situation bien embêtante pour les hommes dans cette société de rôles genrés, ce qu’il faut faire… Donc on va juste se dire une chose à propos du féminisme :

 

Il ne s’agit pas de nous ! (c.a.d. « nous les hommes »)

 

Le féminisme a vocation à combattre les représentations genrées et à lutter contre le Patriarcat. C’est tout à fait vrai qu’il y a certains de ces rôles genrés qui sont néfastes aux hommes (ne pas exprimer ses sentiments, être fort en toute circonstance, afficher sa virilité et rire de son manque chez les autres). Mais… Pourquoi serait-ce aux féministes de s’occuper de cela ? Parce que, en attendant, les féministes s’occupent des femmes, celles qui sont, en ce moment, opprimées par une domination systémique et je pense pas me tromper en disant que ça leur prend du temps… Si les rôles genrés masculins sont si oppressifs, pourquoi ce serait aux particulièrement féministes de lutter contre eux. C’est plutôt à ceux qui se disent opprimés de lutter contre. Donc par exemple, le temps que vous prenez (vous resquilleurs du féminisme) pour demander aux féministes de s’occuper du viol des hommes par les hommes, c’est du temps que vous perdez à ne pas sensibiliser vos camarades là dessus. C’est du temps que vous perdez à ne pas vous informez sur les mécanismes du viol en général, de l’homophobie et de la virilité agressive. C’est du temps que vous perdez tout simplement, parce que 80 % des victimes de viols sont des femmes et les féministes n’ont pas de temps à vous consacrer, elle le dépense pour leurs sœurs.

 

Les féministes n’ont pas pour vocation de parler d’abord des hommes. Oh bien sûr étant donné que nous vivons dans une société genrée de manière binaire, ils risquent bien d’arriver sur le tapis à un moment, mais je doute que ce soit pour chanter leurs louanges… Les féministes n’ont pas pour travail de parler à 50/50 sous prétexte de parité: vous accuseriez les Black Panthers de ne pas parler assez des minorités asiatiques vous ? Non, les minorités asiatiques se débrouillent elles-mêmes avec leurs propres problèmes et les Black Panthers sont déjà débordés ! C’est « pareil » avec les féministes, si vous êtes vraiment dans leur camp, vraiment soucieux de l’égalité, vous n’avez pas à leur faire perdre du temps pour qu’elles prennent en considération vos propres soucis. Travaillez dessus, lancez des idées, des actions, des initiatives et alors elles pourront vous soutenir, vous donnez coups de mains et des conseils, mais c’est quand même pas à elles de mettre à bas l’intégralité de la société patriarcale pendant que les hommes anti-sexistes regardent faire, avec les doigts de pied en éventail !

 

De plus il ne faudrait pas oublier un truc, en tant qu’hommes, c’est que le féminisme est pas là pour nous faire de cadeaux ! Nous avons été socialisés de manière plus ou moins masculine, nous avons plus ou moins des réflexes d’oppresseurs. C’est à nous de faire du travail là dessus, pour être digne d’être un allié fiable et sûr, pas à elles de nous dire que c’est merveilleux quand même qu’on s’intéresse à leurs luttes ! Il y a une tournure de phrase que je trouve assez dangereuse, c’est celle de dire que le féminisme peut et va « nous apporter quelque chose » en tant qu’homme. Sauf que le gros morceau en tant qu’homme pro-féministe, c’est d’accepter que nous avons des privilèges et des attitudes de dominants et de s’en défaire, de tendre vers ce que Francis Dupuis-Déri appelle le disempowerment. Il ne faut pas se leurrer, la montée du féminisme conduira inévitablement à une perte de confort pour les hommes, il faudra qu’ils régulent leurs attitudes dans la rue, qu’ils s’occupent réellement équitablement des taches domestiques, etc. Il est vrai qu’à certains endroits, la lutte anti-sexiste nous sera bénéfique, comme elle sera pour toutes et tous : parce qu’elle permet d’arriver à des rapports humains et égalitaires avant d’être des rapports genrés teintés d’oppression et de compétition. Ce que nous avons à gagner, c’est une sérénité et la possibilité d’être vu comme des gens sûrs par nos amies, de pouvoir vraiment compter au-delà des conceptions « masculines » et « féministes ». Mais disons le nous, il faudra perdre avant de gagner.

 

Il est pour moi très dangereux de chercher à « améliorer sa situation d’homme » par le féminisme. N’oublions pas que nous faisons partie de la classe oppressante; qu’est ce que cela veut dire qu’améliorer sa situation dans ce cadre là ? Ce qu’il faut, c’est se rendre compte de ses privilèges, les mettre en question et finir par les abandonner ou les mitiger autant que ce la se peut. Alors seulement on pourra avancer, ayant déconstruit quelque chose, vers une reconstruction plus juste et non sexiste.Et pour cela, il est nécessaire de faire la route en partie seul, de s’informer, de travailler sur soi, de faire ses propres recherches, quitte à demander à une camarade féministe si l’on va dans la bonne direction. Je les crois assez vigilantes pour repérer un homme anti-sexiste tenté par le masculinisme (parce que dieu sait qu’il y en a…) pour réussir à l’en éloigner. Il faut toujours faire un premier pas (oui je sais c’est encore aux mecs de faire le premier pas !) pour mériter sa place dans la lutte féministe. Rappelons nous en effet que si nous pouvons y apporter quelques choses, le Féminisme, c’est avant tout des femmes qui luttent pour leurs droits à elles, pour rattraper l’écart creuser par la société patriarcale. Ce que nous nous pouvons faire, c’est les aider en abaissant de notre côté l’influence de la dite société, mais ne faisons surtout pas l’erreur de croire que nous sommes indispensables !

 

Au contraire, rendons nous dignes de lutter aux côtés de nos camarades pour rendre meilleur la situation de toutes les femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s